Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco

Augmenter le volume des seins ou leur donner une forme plus séduisante est à la mode. On n’hésite pas à opter pour la mise en place d’implants mammaires. Faisons la lumière sur le déroulement de cette intervention comportant peu de risque.

Phase 1 : les gestes utiles avant l’opération

Durant la phase préopératoire, le chirurgien esthétique va vérifier l’état de santé de sa patiente en s’assurant qu’aucun élément ne peut influencer de façon négative les résultats de l’intervention. De son côté, le médecin anesthésiste effectuera une consultation avec la candidate à l’implant mammaire 2 jours avant l’intervention. Cette consultation est nécessaire parce que la pose d’implant mammaire se fait sous une anesthésie générale. L’idée de subir une telle anesthésie peut être un peu angoissante pour la patiente. Alors, il convient pour le médecin de la rassurer. L’anesthésie générale consiste à poser une perfusion à base d’un sédatif hypnotique et d’un analgésique morphinique. Le premier médicament permet l’endormissement de la patiente. Le second inhibe la douleur. Il y a par ailleurs des contre-indications que le médecin prendra le temps d’expliquer. Par exemple, il faut éviter de manger 6 heures avant l’intervention.

Phase 2 : le déroulement se l’intervention

L’opération débute par l’anesthésie générale qui va plonger le patient dans un sommeil et empêcher les douleurs pendant tout le temps de l’intervention. Le chirurgien esthétique va par la suite insérer les implants mammaires en utilisant la technique la plus adaptée selon l’état de la patiente. Il faut savoir que le positionnement des prothèses se fait par rapport au muscle. La mise en place de l’implant mammaire peut se faire via le pli naturel de l’aisselle ou à partir d’une incision au niveau du sillon sous-mammaire. Le choix de la voie d’insertion ou d’implantation des prothèses mammaires peut être défini avec le chirurgien avant l’opération. Les implants mammaires seront positionnés en avant ou en arrière des muscles pectoraux. Le chirurgien esthétique procède avec délicatesse pour un résultat optimal de l’intervention. La durée de l’intervention se situe entre 1 h et 2 h du temps. Le chirurgien esthétique procède à la fin par faire un pansement compressif afin de réduire les œdèmes et hématomes. Il sera retiré le lendemain.

Phase 3 : le déroulement des suites opératoires

En ce qui concerne la mise en place des implants mammaire, il faut souligner qu’une seule journée d’hospitalisation est nécessaire en général. La sortie de la clinique est prévue pour le lendemain de l’opération. Vous pourrez ainsi regagner votre domicile sans oublier de respecter en tout point les recommandations du praticien. Le port d’un soutien-gorge sans armature est préconisé au cours des 6 premières semaines suivant la pose des implants mammaires. La prise d’antalgiques aidera à combattre les douleurs ressenties après l’hospitalisation.

Il y a aussi les cas de complications qui peuvent survenir chez certaines patientes. Il peut s’agit par exemple d’écoulements et d’infections. On a également les cas de cicatrisation partielle ou de rupture d’implant. Notons que ces complications sont rares.

Post Author: Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *