Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
couple

Il est tellement plus facile de jouer la politique de l’autruche, et de faire comme si de rien n’était lorsque les problèmes surviennent dans un couple. Mais les fuir et les ignorer tout simplement ne les résout pas, c’est l’évidence même. Oui, la solution de facilité n’est certes pas la meilleure option pour résoudre des difficultés. Mais pourquoi ? On vous donne la réponse dans cet article !

Faites face, ne fuyez pas !

Il est vrai que personne n’est vraiment armé pour surmonter toutes les épreuves de la vie. Toutefois, l’avantage dans le mariage, c’est que vous n’êtes pas seul(e), en tout cas, tant que votre conjoint est là pour faire face avec vous. En général, après avoir parlé d’un problème et avoir décidé de ce que chacun va faire pour le régler, quand et par quels moyens, la situation se tasse déjà un peu. Et si, dans les meilleurs délais, vous commencez à mettre en œuvre vos décisions communes, vous avez en main les cartes pour venir à bout de vos difficultés. Si parfois vous manquez de courage, n’oubliez pas que votre test de compatibilité fait sur cette page a indiqué que vous êtes faits pour être ensemble. Vous devez donc être capable de surmonter bien des épreuves si vous vous y mettiez à deux.

Si l’alcool s’immisce dans votre couple

L’abus d’alcool peut briser un couple, c’est un fait. Si la consommation modérée d’alcool peut être source de plaisir, l’alcoolisme entraîne par contre des conséquences désastreuses pour le couple. L’alcoolisme est plus précisément l’obsession pour l’alcool et la consommation excessive d’alcool. Peut-être avez-vous tout fait pour que votre conjoint alcoolique arrête de boire : avez-vous évoqué l’amour éternel qu’il vous a promis, votre amour mutuel, l’avenir que vous projetiez de construire, votre famille ? Ou bien l’avez-vous même supplié en larmes d’arrêter ? Votre conjoint vous a probablement promis d’arrêter et peut-être a-t-il tenu parole pendant un certain laps de temps, mais il suffit d’un rien pour qu’il replonge. Alors, ce qui doit arriver arrive immanquablement : perte de confiance, frustration, colère, disputes qui se muent en véritables bagarres, des mots blessants et le cercle vicieux se forment. Vous êtes anéanti(e).

Même si votre conjoint alcoolique vous désigne comme responsable de son état, ne tombez pas dans le piège. Si le sentiment de culpabilité prend racine en vous, extirpez-le le plus vite possible. Votre conjoint seul est responsable. N’essayez pas non plus de le protéger des conséquences de ses excès : laissez-le se nettoyer seul, appeler son patron lui-même s’il doit s’absenter du travail à cause d’une gueule de bois, etc. Recherchez ensuite l’aide de ceux qui ont connu et surmonté les mêmes épreuves. Avec de l’amour et de la patience, vous arriverez-vous peut-être à aider votre conjoint à mettre fin à sa dépendance. Ceci étant, cela dépend aussi de sa motivation et non de votre volonté seule.

Face à la violence au sein du couple

Au-delà des douleurs physiques, l’humiliation et la honte vous submergent sans doute si vous êtes victime de violences domestiques. De plus, vous devez probablement supporter des insultes, des cris, des menaces et des reproches. Alors, communiquez, encore et encore. Une bonne communication dans un couple est le secret d’une belle relation sans insulter l’autre, ni hausser le ton ni crier. Faites savoir à votre conjoint violent ce que vous ressentez lorsqu’il vous frappe et qu’il vous rabaisse. Encouragez-le à chercher de l’aide s’il n’arrive pas à maîtriser sa fureur et pour qu’il apprenne à être plus calme. Si malgré tout cela il reste violent, vous pouvez peut-être envisager la séparation. A vous de voir ce que vous pouvez et vous devez faire !

Post Author: Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *