Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco

Afin de choisir l’habilitation électrique adaptée à chaque employé, il est nécessaire d’effectuer une évaluation et une analyse des besoins en ce qui concerne les travaux électriques. Le résultat obtenu va déterminer le niveau d’habilitation de l’équipe. Cependant, quelques critères sont à prendre en compte avant de demander l’habilitation. En effet, les employés doivent recevoir un certificat d’aptitude médicale. Ils devraient obtenir un diplôme ou une attestation de formation dans le domaine de la sécurité électrique. Cela inclut les cours théoriques et les expériences du terrain avec les stages complémentaires. Ils sont également détenteurs d’un titre d’habilitation électrique.

Sans compter les expériences professionnelles, l’employé demandeur de l’habilitation est obligé de suivre une formation. Le but étant la meilleure préparation face aux dangers liés à l’exécution des opérations pour l’intervenant et pour son entourage. La formation se focalise sur les techniques et procédures essentielles à la prévention des risques. Elle s’ajuste aux spécificités des installations afin de permettre à chaque employé de développer des compétences personnelles dans l’exercice de leurs missions respectives.

Habilitation électrique : Pour qui ?

La détention d’un titre d’une habilitation est demandée par tout salarié ayant une mission dans un environnement d’ouvrages ou d’installations électriques. Les collaborateurs débutants, les apprentis et les salariés provisoires peuvent aussi obtenir le titre durant leur période de préavis. Les équipes contractuelles qui exercent dans le même groupe, ou pour des activités dans un autre organisme, peuvent également demander le titre. Les employés d’une entreprise sous-traitante sont aussi obligés de se soumettre aux règles régissant l’habilitation.

Pour bénéficier du titre d’habilitation électrique, l’employé doit absolument respecter les normes de sécurité liées aux travaux sous tension. Seuls les professionnels de l’électricité peuvent participer à toutes les étapes des opérations. Cette mesure est destinée à prévenir les risques liés à la manipulation des ouvrages électriques. En réalité, l’habilitation est accordée au personnel qui dispose d’un accès sans surveillance aux locaux électriques. Le titre est requis pour l’accomplissement de tous les travaux d’ordre électrique.

C’est l’employeur qui attribue une habilitation. Cette démarche est toutefois strictement encadrée. Le titre d’habilitation obéit à certaines règles. Il est caractérisé par son appropriation de manière individuelle. Par conséquent, il n’est aucunement inaliénable et ne se transmet pas à une autre personne. En cas de perte du document, le détenteur est invité à déclarer immédiatement les faits auprès de son employeur. Avec la remise de l’attestation d’habilitation, l’employeur doit compléter le dossier par un recueil d’instructions générales de sécurité d’ordre électrique. Par ailleurs, la détention de l’habilitation ne permet pas à l’employé propriétaire de réaliser des opérations pour son propre compte.

Obligation de formation habilitation électrique

Dans une démarche habilitation électrique, l’attestation de formation est remise au stagiaire après une formation correspondante. La formation en elle-même n’octroie pas l’habilitation; elle sert de justificatif à la délivrance d’un titre d’habilitation électrique par l’employeur. Le mode de formation de l’employé est laissé à l’appréciation de l’employeur qui peut confier la mission de formation à un organisme spécialisé, ou l’assumer lui-même. L’attestation en question tient compte : de l’identité de l’intéressé et du type de formation.

En ce qui concerne le titre d’habilitation, il contient les compétences techniques de l’intéressé et ses connaissances en matière de sécurité. Il est toujours accompagné d’un certificat médical devant attester l’aptitude de la personne à travailler dans les zones à hauts risques électriques. Par ailleurs, il comporte aussi les catégories de travaux dont est chargé le salarié avec les activités autorisées selon sa catégorie d’habilitation. Le contenu du titre doit correspondre à la mise en forme requise par les publications de l’UTE.

Habilitation électrique : Procédures

La procédure d’habilitation électrique suit des critères très strictes qui répondent à la Norme NF C 18-510, dont un seul manquement empêche l’attribution de l’habilitation.

Vous voulez mieux comprendre l’utilité d’une formation habilitation électrique, suivez le lien https://habilitations-electrique.fr/

 

 

Post Author: Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *