Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco

Il ne suffit pas d’être un passionné de jardinage pour jardiner. En effet, un bon travail de jardinage repose avant tout sur le choix d’un outil adéquat. Toutefois, il n’est pas toujours évident de discerner l’utilité et la fonctionnalité de chacun des outils à utiliser. A travers cet article, il est question de comprendre précisément les côtés utilitaires et fonctionnels de quatre (4) principaux outils fondamentaux pour parfaire un travail de jardinage.

Les quatre (4) outils de jardinage à pourvoir absolument

Jardiner rime généralement avec utiliser une bêche, une fourche, une pelle et un râteau. En effet, il s’agit des quatre (4) outils de base pour effectuer un travail de jardinage. En règle générale, les professionnels du jardinage sont les seuls à connaître avec précision à quoi sert respectivement chacun de ces outils. Quoi qu’il en soit, les passionnés de jardinage sont également en droit de le savoir.

 

Quand et pour quelles raisons utiliser une « bêche » durant un travail de jardinage ?

Il faut savoir que la bêche est un outil qui doit être parfaitement conforme à la morphologie de la personne qui y a recours. En principe, la longueur du manche d’une bêche doit être à la même hauteur ou dépasser la hanche de la personne qui l’utilise.

La fonction principale d’une bêche est surtout agricole, il s’agit d’ameublir la terre en mélangeant toutes les couches de terre.  Munie d’un manche simple ou en « T » et constituée d’un fer plat au bas pour servir de pose pied (où exercer un fort appui), la bêche est un outil de jardin qui sert à creuser. Il s’agit bien évidemment de creuser des trous de plantation. En outre, force est de préciser que la bêche ne sert pas exclusivement à creuser des trous de plantation. Elle est également utilisée pour arracher et pour déplacer des plantes, ou pour couper des racines profondes.

 

Quelles sont les fonctionnalités d’une « fourche » et à quel moment l’utilise-t-on ?

 

Nous connaissons tous l’aspect d’une fourche, cet outil de jardin à dents longues et pointues espacées montées d’un manche. En principe, ce type d’outil est notamment utilisé pour soulever et pour rameuter certaines matières et substances utilisées dans le jardinage. Sont souvent concernées les matières telles que le compost, le fumier, les branches coupées et les feuilles mortes. Les dents à la fois très longues, affinées et très pointues sont justement conçues pour gagner une pénétration précise et insistante dans les types de matières susmentionnées.

 

A quoi sert exactement une « pelle » dans un travail de jardinage et quand l’utiliser ?

 

En renfort à la fourche, la pelle, quant à elle, est utilisée dans tout déplacement d’une matière que la fourche ne peut pas transporter convenablement en raison de son aspect constitué de dents espacées. Il peut s’agir de sable ou de graviers par exemple. En effet, contrairement à la fourche, la pelle est constituée d’une tête plate et pleine (non espacée) à moitié creusée, mais également montée d’un long manche. Il est à noter qu’il existe trois (3) types de pelles dépendamment de la matière à pelleter :

  1. La pelle à tête creuse
  2. La pelle à tête plate
  3. La pelle à tête ronde

Quand et pour quelles raisons utiliser un « râteau » durant des travaux de jardinage ?

Il faut savoir que le râteau n’est pas singulier. En effet, il s’agit d’un terme utilisé pour qualifier divers outils. En tout cas, comme les autres outils de jardin, les « râteaux » ont une utilité et une fonctionnalité spécifique. Le type de râteau le plus couramment utilisé est celui que l’on utilise pour nettoyer le jardin en amassant et en ramassant les restes de feuilles mortes, d’herbes et de petites branches coupées. Cependant, le type de râteau très utilisé dans le jardinage est celui que l’on utilise pour niveler la terre et les graviers.

Post Author: Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *