Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
Pourquoi existe-t-il plusieurs courants de la psychologie ?

Pourquoi existe-t-il plusieurs courants de la psychologie ?

Comme c’est le cas pour tous les domaines de la science, l’étude de la psyché humaine n’a cessé d’attiser la curiosité des chercheurs au fil des siècles. Les différentes méthodes utilisées puis les nouvelles technologies ont permis une évolution rapide de la compréhension humaine, amenant plusieurs courants de pensée.

D’aussi loin qu’il existe, l’homme a toujours cherché à comprendre ses semblables. Dès l’antiquité, Aristote et Platon se sont posé des questions de philosophie sur la perception du monde, affirmant que la connaissance provenait surtout de l’observation et du raisonnement logique. Aristote pensait alors que l’âme se divisait en plusieurs niveaux : l’âme végétative (la croissance, commune aux végétaux, aux animaux et à l’Homme), l’âme sensitive (sensation et motricité, partagée par les animaux et l’Homme), et l’âme intellective (raisonnement uniquement humain).

La confession, seule thérapie reconnue

En avançant vers le moyen-âge, les théologiens médiévaux s’inspirent encore des connaissances antiques. À cette époque, la confession, seule thérapie reconnue pour les troubles psychiques, était menée par les prêtres. Ces derniers ont même amélioré leur compréhension de la psyché humaine via l’observation des cas reçus. Ils découvrent que les névroses proviennent des dissimulations de leurs fidèles, et que la confession les libère. Plus tard, St Augustin et St Thomas se figurent le monde comme une illusion, où la perception, trompeuse, est éclairée par la foi. Sans le savoir, ils initient un sujet de recherche fondamentale de la psychologie, ce lien entre la sensation et la connaissance.

Les méthodologies aussi on pu évoluer au cours des siècles, passant par des exercices de concentration et de méditation destinés à calmer les émotions dans la Grèce antique, aux confessions religieuses ordonnées par les prêtres. Un moine franciscain d’Oxford a ensuite créé les bases de l’observation expérimentale.

Comprendre l’origine des comportements

L’évolution de la psychologie s’est considérablement accélérée depuis le 19ème siècle. Plusieurs courants de pensée se sont succédé grâce aux différentes découvertes. Partant de la physiologie et la biologie, les recherches ont dévié vers l’approche psychodynamique. Inspirée de la psychanalyse, celle-ci s’intéresse au développement de la personnalité, à la psychologie de l’enfant et à la psychopathologie. Il s’agit de mieux comprendre l’origine des comportements observables. De fil en aiguille, naît le courant appelé comportementalisme, qui étudie les méthodes d’apprentissage, ainsi que la dualité conditionnement/liberté via des expériences animales. Paradoxalement, le mouvement humaniste voit le jour durant la seconde guerre mondiale. C’est le premier à vraiment suggérer une vision positive de l’être humain, explorant les besoins fondamentaux, la liberté, les valeurs, la volonté d’accomplissement. Parmi les courants les être plus récents, on note la psychologie sociale (contexte de vie, interactions entre individus) et la psychologie cognitive (analyse de la mémoire, des émotions, du raisonnement, etc.).

Au niveau méthodologique, si l’étude de cas, ainsi que les observations de terrain et de laboratoire restent très employés, les moyens informatiques modernes permettent maintenant des mesures et statistiques plus précises.

Au vu de cette évolution, la psychologie réserve encore sûrement de nombreuses surprises dans les années à venir. De nouveaux courants pourraient alors apparaître, plus proches que jamais de la réalité, réduisant l’écart entre observation et connaissance.

 

 

Post Author: Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *