Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco

Il existe différentes sortes d’escaliers et les matériaux disponibles pour les concevoir sont très divers. Un escalier quart tournant est à mi-chemin entre un escalier droit et un escalier en colimaçon. Il présente de nombreux avantages et peut être fabriqué sur mesure. En plus de son côté indispensable et fonctionnel pour accéder à un étage supérieur, l’escalier quart tournant peut être un véritable atout architectural dans le style de décoration de votre maison. De nombreuses possibilités sont disponibles en terme de personnalisation, il peut être utilisé en intérieur ou en extérieur, disposer ou pas de contremarches, il est possible de marier divers matériaux pour sa conception, etc.

Les particularités d’un escalier quart tournant

Un escalier quart tournant est un escalier qui, vu de haut, a une forme en « L ». Avec son angle à 90 degrés, il est avantageux par rapport à un escalier droit, car il occupe moins de surface au sol. Généralement l’angle se situe vers le bas de l’escalier, mais on peut également trouver des modèles avec des angles situés au milieu ou même tout en haut de la montée. C’est un modèle qui s’ajuste parfaitement aux contraintes de l’espace où il sera installé. Il est également plus pratique qu’un escalier en colimaçon, car il est plus large, avec une pente moins forte. C’est donc un modèle parfait en termes de praticité et de sécurité pour être utiliser dans la vie de tous les jours. D’autre part, le choix des matériaux qu’on peut utiliser pour sa fabrication est multiple : vous pouvez opter pour le bois, l’aluminium, l’acier, le verre… Pour un modèle design, on peut par exemple décider d’installer un escalier en bois, avec un garde-corps en verre.

Opter pour des marches qui font la différence

En plus de la variété de matériaux disponibles, choisir un escalier quart tournant va vous permettre de décider non seulement de la largeur des marches, mais aussi du type de marches. Il existe des marches balancées ou rayonnantes.

Les marches rayonnantes sont les plus communément utilisées, car plus faciles à réaliser. Leur extrémité, qui se trouve au niveau de l’axe de rotation de l’escalier quart tournant, va être de taille réduite ce qui est peu pratique et peut être parfois dangereux.

Les marches balancées, quant à elles, ne présentent pas cet inconvénient, car leur rotation commence avant le « virage ». L’espace pour poser son pied est donc plus grand, mais leur conception est beaucoup plus technique.

D’un autre côté, les marches peuvent être avec ou sans contremarches. Le choix dépend largement des goûts de chacun. Sans contremarches, l’escalier est dit suspendu, on a l’impression qu’il flotte et cela donne une impression d’espace. Ce type d’escalier est très tendance et apporte tout de suite du cachet à une pièce tout en la rendant plus moderne. Les contremarches sont par contre utiles si, par exemple, on veut utiliser l’espace en dessous de l’escalier pour en faire un rangement ou bien en cas de présence de jeunes enfants dans la maison, pour plus de sécurité.

Post Author: Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *