Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
Comment aider un enfant anxieux au moment du coucher ?

Les raisons sont nombreuses pour qu’un enfant soit anxieux au moment d’aller se coucher. La plupart du temps, les parents pensent qu’il s’agit d’un caprice. Cependant, de nombreux autres motifs peuvent être à l’origine de ces crises d’angoisse. La peur de rester seul, les poussées dentaires, les troubles digestifs, il est important de comprendre les causes de son mal-être pour aider votre enfant à s’endormir plus facilement.

Donnez-lui de l’attention

Même après l’achat tete de lit et de tous les éléments de décoration de sa chambre de son choix, votre enfant se montre toujours anxieux au moment d’aller se coucher ? Sachez qu’il a juste besoin que vous le rassuriez. Vous devez savoir, en effet, que faire dormir un enfant ne signifie pas que vous allez seulement l’emmener dans sa chambre, le poser sur son lit, éteindre la lumière, et partir. En agissant de la sorte, vous pourrez le laisser croire que vous allez le délaisser ou l’abandonner.

Ce que vous devez faire, c’est de lui accorder un peu de votre temps. Quand vous allez le faire dormir, oubliez le téléphone, la vaisselle, la lessive, etc. Concentrez-vous plutôt sur l’enfant, racontez-lui une petite histoire, faites-lui des câlins, et expliquez-lui gentiment pourquoi il doit dormir. Sachez qu’un enfant est un être qui raisonne. Si vous lui expliquez les raisons, il s’endormira de lui-même, sans faire de crises de quelque nature que ce soit.

Offrez-lui du réconfort

Certains enfants s’angoissent à l’idée d’aller se coucher, car ils n’aiment pas se retrouver seuls, et encore moins dans le noir. Pour éviter ainsi que votre petit s’inquiète et ait du mal à s’endormir, rassurez-le tout simplement. D’abord, installez-le confortablement dans son espace sommeil. Assurez-vous ensuite qu’il ait ses doudous préférés à ses côtés, pour qu’il sache qu’il ne dormira pas seul, mais que ses camarades de jeu sont là avec lui.

N’oubliez pas non plus d’installer une veilleuse sur sa table de chevet, pour rassurer votre enfant avec cette lumière tamisée il n’a aucune raison d’avoir peur, vu qu’il ne va pas dormir dans le noir. Et s’il a un plaid, un drap, ou un oreiller qu’il préfère plus que d’autres, utilisez celui-ci, pour lui procurer plus de confort et d’assurance.

Établissez une routine du coucher

La routine du coucher est très efficace quand il s’agit d’aider un enfant angoissé au moment du coucher. Cette habitude peut être instaurée dès l’âge de trois mois, mais, quel que soit l’âge du petit, il n’est jamais trop tard pour commencer. Il n’existe pas de normes à suivre en ce qui concerne la routine. L’astuce est de familiariser votre enfant aux mêmes gestes, sons, ou paroles tous les soirs, avant d’aller au lit.

Le fait de savoir à l’avance ce qui va se passer lui apporte déjà un sentiment de sécurité, et favorise donc son processus d’endormissement. Raconter des histoires, lire un livre, etc., les alternatives sont nombreuses pour que votre enfant s’endorme progressivement dans un état de quiétude total, et profite par la suite d’un bon sommeil réparateur.

Comblez tous ses besoins avant de penser à l’endormir

Votre enfant aura toujours du mal à s’endormir tant qu’il lui manque quelque chose. Et même si vous parvenez à le mettre au lit, il passera son temps à se relever si ses besoins ne sont pas comblés. Pour y remédier, commencez donc par bien aménager sa chambre à coucher. Offrez-lui un couchage confortable, avec un linge de lit de qualité, et un bel éclairage feutré. Votre enfant sera plus tranquille quand il se sent bien dans son espace de nuit.

En même temps, assurez-vous qu’il n’a pas faim. Quand il a le ventre plein, l’enfant ne risque pas de faire des réveils nocturnes à répétition. Évitez de lui faire boire beaucoup d’eau avant d’aller se coucher. En effet, il risque de se réveiller à plusieurs reprises pour aller faire pipi, s’il se retrouve avec la vessie pleine. Si vraiment vous avez peur qu’il ait soif la nuit, remplissez sa gourde et laissez-la sur sa table de chevet. Votre enfant saura qu’il a de l’eau à sa disposition si jamais il en a besoin.

Limitez les temps de sieste

Pour que l’enfant s’endorme plus rapidement le soir, limitez les temps de sieste dans la journée. Oui, il a besoin de se reposer dans l’après-midi, car un manque de sommeil pourrait occasionner des agitations de sa part. Mais ce qu’il faut faire, c’est d’écourter ses petits instants de repos, pour qu’il ait suffisamment envie de s’endormir la nuit. Évitez également de lui faire prendre une sieste trop tard dans l’après-midi. Pour faciliter son processus d’endormissement, il faut qu’il ait encore le temps de jouer entre la sieste de l’après-midi et le coucher du soir.

Faire dormir un enfant n’est pas sans difficulté. Pour y parvenir, ne vous laissez pas envahir par le stress. Faites preuve de patience et de compréhension.

Post Author: Valentina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.