Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
crédit immobilier

On ne dément pas le fait que souscrire à un crédit immobilier est le meilleur moyen pour financer votre projet d’investissement. Si vous choisissez bien votre prestataire et votre contrat d’engagement, vous pourriez profiter de bonnes offres en la matière. Mais justement, tout est là : que ne faut-il pas oublier lors de la négociation de votre contrat de prêt immo ?  

La différence entre le taux effectif et le TAEG de l’emprunt

Pour bien négocier un contrat de crédit immobilier, vous devez faire la différence entre un Taux effectif et un TAEG. Les banques quand elles font la publicité de leur offre se focalisent notamment sur le taux effectif. C’est celui qu’elles soutirent tous les mois avec une partie du capital à rembourser. Il n’affecte pas énormément le cout du crédit, bien qu’il puisse avoir une certaine incidence sur les charges mensuelles.

Pour être sûr de profiter d’une offre de crédit modique, vous devez surtout vous focaliser sur le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global. C’est le cout général de l’emprunt. Les banquiers comptent dans ce dernier les taux d’intérêt, mais également les frais d’assurance, les frais de souscription s’il y en a, les pénalités en tout genre, etc.

 

Une possibilité de rembourser votre dette par la revente du bien dont il est affecté

C’est un oubli qui est fréquent lorsque vous négociez votre contrat de crédit immobilier sans la participation d’une agence de comptabilité à Bruxelles. Et pourtant, cela pourrait vous sauver du surendettement. Certains contrats proposent en effet une possibilité de rembourser intégralement l’emprunt par la simple revente du bien dont il est affecté. Dit plus simplement, si vous n’arrivez pas à suivre les mensualités, il vous suffit de revendre bien que vous avez acheté via l’emprunt pour payer le reste de votre dette. Cette démarche se fera sans pénalité de remboursement anticipé en sus.

 

Un délai de réserve dans votre contrat d’hypothèque

SI vous comptez faire un contrat de crédit hypothécaire, plus que jamais, vous aurez besoin de l’aide d’un expert en comptabilité à Bruxelles avec account-partner.be. Et pour cause, c’est l’une des offres de prêt le plus à risque. Si vous ne respectez pas les mensualités, vous risqueriez en effet de perdre la propriété de votre bien. C’est le cas à moins que vous ne négocier un délai de réserve auprès de la banque. Il s’agit d’inclure dans votre contrat d’hypothèque un délai pendant lequel vous pouvez toujours tenter de rembourser votre dette et d’éviter ainsi la vente aux enchères publique de votre bien. Ce délai court à partir de la date de saisie de ladite propriété.

Le délai en question varie selon les bons vouloirs de la banque. Vous devez comprendre qu’il s’agit d’un avantage et non d’un droit. À vous de vendre votre profil et d’essayer de séduire les banquiers pour l’obtenir.

 

Les conditions de remboursement de votre emprunt

Et bien évidemment, vous ne devez pas uniquement vous concentrer sur la modicité des prestations des banques pour bien négocier le contrat. Il faudra aussi vous attarder sur le côté pratique de la chose. Par exemple, et ce, quand bien même vous n’avez pas prévu d’avoir du retard de payement, on vous conseille d’inclure dans les conditions de remboursement un délai de rééchelonnement possible. Cela peut toujours être utile.

A chaque emprunt ses conditions d’exécution. Cela concerne notamment les modalités de versement ainsi que la date des échéances, etc. Pour être sûr de profiter des conditions d’emprunt idéales, vous devez commencer votre recherche par une simulation d’emprunt. C’est gratuit désormais sur les sites dédiés. Et il suffit de quelques clics pour ce faire. C’est à la portée de tous les emprunteurs.

Post Author: Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *