Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
Le café indien, un mystère gustatif

 Dans le monde, 125 millions de personnes ont un emploi qui dépend du café. La caféiculture représente un enjeu mondial au niveau économique et d’emploi.

90 pays produisent du café. La culture nécessite un climat chaud et humide ce qui vient à limiter la production à l’hémisphère sud et plus particulièrement aux pays tropicaux et équatoriaux. Les détails sur ce sujet dans cet article.

L’Histoire de l’Inde et du café

Tout d’abord, le café indien est produit dans des régions montagneuses aux conditions climatiques idéales pour sa culture. La plupart du temps il est utilisé dans des mélanges et est donc peu connu du grand public.

Trouvez plus d’informations sur les cafés indiens et bien d’autres sur Café Miguel.

Par ailleurs, la péninsule indienne domine en majorité l’Asie du Sud-Est. Connue pour sa culture et ses traditions, l’Inde possède ainsi de nombreuses ressources au niveau de l’agriculture qui représente un socle dans leur économie.

Ensuite, la culture du riz, de thé, de sucre, de coton, de blé et de café sont les principales productions agricoles du pays. Elles viennent par conséquent à embaucher un point de la moitié de la population indienne. Comme l’inde étant un pays pauvre, ce type d’économie est donc une opportunité d’embauche et de développement économique.

Le café est né en Éthiopie et a été par la suite exporté par les commerçants vénitiens. Ainsi, on a trouvé des cultures de café en Asie, en Amérique du Sud ou encore dans les régions tropicales.

Selon des écrits historiques, la caféiculture indienne date du 17ème siècle. L’histoire raconte qu’un soufi indien aurait récupéré 7 grains de café du Yémen, qu’il introduit illégalement en Inde. Il vient alors les planter dans l’État du Karnataka. Puis, la production continue de s’étendre dans le sud du pays avec des négociants néerlandais durant le 18ème siècle. Cependant, il ne sera commercialisé qu’au 19ème siècle.

Plus tard, le secteur du café va être libéré à la suite de la libéralisation de l’économie indienne en 1990. Avec ce changement sociétal, l’État ne va plus réglementer la caféiculture. Par conséquent, les conditions de vente vont évoluer et permettre aux producteurs de vendre un quota de 30% à des sociétés étrangères. Dès lors, le pays exporte plus et fait connaître son café au niveau mondial.

Goûts et saveurs du café indien

L’inde produit majoritairement de l’arabica, 4 variétés et du robusta, 2 variétés. Le café indien est connu pour être doux, savoureux et avec peu d’acidité. Cependant, il est important de préciser que le territoire indien est diversifié et chaque région possède ainsi un caractère propre à ses terres.

Le café le plus réputé reste sans aucun doute, le Malabar moussonné. Ce dernier qui possède une arôme boisé. Son goût vient des conditions de vie du café. Il était avant acheminé par bateau au Royaume-Uni et était de ce fait exposé à l’humidité présente dans les cales des bateaux. Ainsi, on retrouve un goût unique avec une faible acidité apprécié par de nombreux amateurs de café.

L’Inde reproduit donc ses conditions de séchages dans des entrepôts ouverts qui sont exposés aux vents tropicaux de la mousson.

La production de café en Inde

L’inde est le septième producteur de café après le Brésil, le Vietnam, la Colombie, l’Indonésie, l’Éthiopie et le Honduras. Avec une récolte de plus de 345 000 tonnes de grains récoltés par an le pays est considéré comme un acteur majeur dans cette filière.

Sa popularité est basée sur son goût si particulier car les agriculteurs plantent en général des épices comme la cannelle à proximité des caféiers. Sa production est principalement destinée à l’exportation car la population indienne en consomme très peu préférant boire du thé.

Post Author: Eva

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.