Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
Aide à domicile

La France fait face actuellement au vieillissement accéléré de sa population et aux défis que cela implique. À titre de rappel, les baby-boomers nés en 1945 avaient 75 ans en 2020. Une augmentation inédite du nombre de personnes de 75 ans est en train de s’opérer. Cela va passer de 4,1 millions en 2020 à 6,1 millions en 2030.

Dans l’esprit collectif, c’est du pur bonheur de voir ses petits-enfants grandir et de voir ses parents et grands-parents vieillir. Dans la réalité, la vie n’est pas tout rose pour nos aînés. Le progrès de la médecine et l’amélioration de leurs conditions de vie contribuent à entretenir leur santé. Mais on constate malheureusement qu’ils sont de plus en plus nombreux à souffrir de dépression. Quelles sont donc les solutions proposées par l’accompagnement à domicile ?

Le maintien à domicile, une solution pour réduire la dépression chez les seniors

Lyon est une des grandes métropoles à être étroitement concernée par les problèmes liés aux personnes âgées. Déjà, c’est la 3e grande ville la plus peuplée de France. Mais en plus, c’est dans le Rhône que le vieillissement de la population est le plus accéléré. Or, on sait que c’est en vivant à domicile que les seniors sont moins sujets à la dépression. C’est donc vers l’aide à domicile Lyon qu’il faut se tourner si l’on veut une meilleure solution pour nos aînés.

Les causes de l’état dépressif chez les personnes âgées dépendantes

Les causes de la dépression chez les seniors sont nombreuses : perte d’autonomie, décès de proches, abandon forcé du domicile… Bon nombre de personnes âgées se sentent rejetées lorsque leurs proches les envoient en maison de retraite. De plus, le fait d’y voir d’autres personnes mal en point ne fait que les déprimer.

Le nombre de dépressifs est plus élevé en maison de retraite

Une étude publiée par le site gouvernemental vie-public.fr montre que le maintien à domicile est favorable aux seniors. 47 % des personnes vivant en EHPAD consomment des antidépresseurs, contre 14 % pour celles qui restent chez elles. 18 % des pensionnaires des maisons de retraite souffrent de dépression, contre 7 % pour ceux qui vivent à domicile. Pourtant, l’état dépressif des personnes âgées est souvent négligé, c’est-à-dire qu’il est sous-diagnostiqué et insuffisamment traité.

Rester chez soi est bon pour le moral

Pour les psychologues, le fait de rester chez soi est bon pour le moral. Le domicile étant un lieu familier où les personnes âgées, autonomes ou pas, conservent tous leurs repères. La maison leur offre un peu plus d’indépendance. Elles peuvent y vivre à leur rythme en établissant leur propre emploi du temps. Beaucoup peuvent le négliger, mais même la possibilité de choisir soi-même son propre menu est très important.

L’aidant à domicile, un professionnel à l’écoute et au service des seniors

Les services d’aides et d’accompagnement à domicile font beaucoup d’efforts pour pallier ce problème de dépression liée à la sénilité. Primo, il propose des prestations allant dans ce sens. Secundo, les auxiliaires de vie qui travaillent en leur sein sont formé(e)s pour aider les seniors à surmonter leur trouble dépressif.

Des accompagnants à domicile de plus en plus engagés dans la lutte contre l’isolement

Le repli sur soi aggrave l’état dépressif chez les personnes de troisième et de quatrième âge. Une aide à domicile accompagne la personne âgée pour l’aider à maintenir une vie sociale équilibrée. Son implication permet à la personne dépendante de se promener, de rendre visite à ses proches et de participer à des activités ludiques. Pendant ces sorties, l’aidant facilite le déplacement, assure la sécurité et subvient aux besoins de son protégé.

La compagnie et la stimulation cognitive, une solution contre le repli sur soi

À la maison, l’auxiliaire de vie joue le rôle de la dame de compagnie. C’est-à-dire que sa présence permet de briser la solitude et de rendre meilleure la journée de la personne. L’accompagnante est là pour écouter l’aidée raconter ses souvenirs, lui lire des livres, converser avec elle. Elle est là également pour offrir ses attentions et sa bienveillance. Elle peut par exemple aider le senior à se coiffer et à mettre ses beaux habits pour améliorer son estime de soi. L’auxiliaire de vie est aussi un professionnel spécialement formé pour aider les personnes atteintes d’Alzheimer.

Post Author: Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.